De la Cellule à l’Univers

korpographie, une experience quantique…

Lorsque j’imaginai l’aventure Korpographie il y a deux ans, je lui donnai ce sous-titre « de la cellule à l’univers », car je sentais qu’au-delà de rencontrer nos corps par une approche somatique, sensible, anatomique et physiologique, la reliance à notre matière nous ouvrirait des portes bien plus vastes sur la connaissance du vivant.

Après un an d’exploration lors du premier cycle de Korpographie, les expériences somatiques réalisées ensemble au cours des 8 modules de transmission révèlent que nous pouvons concrètement recevoir l’information sur la matière de notre corps directement des particules qui la composent, au-delà même de la cellule. C’est là que Korpographie s’inscrit pleinement dans une expérience quantique.

En m’appuyant sur les outils du Body-Mind-Centering®, sur mes propres explorations en Mouvement Organique, sur ma foi spirituelle et mes recherches scientifiques en anatomie et physiologie, j’accompagne mes élèves vers la connexion à leur corps vivant. Ces somatisations, qui passent par la méditation, le mouvement et le toucher, permettent à notre conscience de communiquer avec la conscience de chaque cellule, voir de chaque molécule et autre particule élémentaire qui compose notre corps. Nos expériences nous révèlent que la matière est bien conscience. À l’issue de ces plongeons dans les profondeurs de leur matière, lorsque les étudiants décrivent leurs ressentis, ils parviennent à citer une liste plutôt exhaustive de réalités « scientifiques » sur le corps humain. Nous pouvons donc ainsi en nous reliant à un organe, sans aucune connaissance physiologique préalable, réussir à percevoir sa forme, sa place, sa consistance, sa fonction et sa vibration. 

Nos expériences nous révèlent que la matière est bien conscience.

De l’alchimie vers l’auto-guérison

La physique quantique nous révèle que la conscience est à la source de la matière et que cette matière n’a de réalité que celle que notre conscience lui attribue. Aussi, lorsque nous entrons en communication avec nos cellules et nos particules, celles-ci répondent également à nos intentions et réagissent en fonction. Si nous incorporons par exemple à la dimension aqueuse de notre corps, celui-ci va nous sembler devenir totalement liquide et nos mouvements vont se fluidifier, s’alléger, s’harmoniser et nous ressentirons une sensation physique et psychique de bien-être total. Par la conscience nous transformons concrètement notre matière corporelle. Nous pouvons ainsi sentir et agir avec la vitalité de nos organes, la flexibilité et la fluidité de nos fascias, l’ancrage et la clarté de nos os, la vibration énergétique de nos glandes…

L’alchimie s’opère par un lâcher-prise et une confiance en soi et dans le groupe. C’est la somme de nos intentions et consciences qui renforce la qualité de l’expérience. Chaque participant apporte sa pierre à l’édifice pour que la connaissance et la transformation qui s’opère à l’issue de chaque partage collectif soient le fruit d’une symbiose et d’un partage. Ce que nous recevons est la somme des expériences individuelles, et plus elles sont nombreuses et authentiques, plus nous en sommes nourris. C’est ce que résume cette citation d’Aristote, « le tout est supérieur à la somme des parties ».

En Korpographie il n’y a pas une vérité ni une réalité. Nous fondons notre savoir sur notre propre expérience, enrichie de l’expérience du groupe, et nous nous attachons à ce qui fait sens pour nous individuellement. En d’autres termes, si nous souhaitons que cette rencontre avec notre corps serve notre bien-être et notre développement personnel, nous devons nous connecter à la vibration du moment vécu par nos ressentis, sensations, émotions, visions, intuitions…

« le tout est supérieur à la somme des parties ».

C’est cette reliance à la vibration qui va éclairer chacun de nous sur son chemin sur ce qu’il a à transformer. Nous aurons alors des indications sur des changements à opérer sur le plan physique, émotionnel, matériel et énergétique, chaque élément étant considéré sur un plan holistique. Dans Korpographie c’est tout notre être qui est engagé (physique, mental, émotionnel, énergétique, social et culturel), mais c’est avant tout dans notre matière physique que nous nous rencontrons et que nous entrons en relation. En effet notre matière physique nous relie à notre corps. Habiter pleinement notre corps renforce notre ancrage et relation à la Terre et nous rend authentiques. Nous sommes incarnés, sur cette planète, et nous avons à vivre pleinement avec notre corps. Celui-ci œuvre chaque instant pour établir un écosystème en équilibre. Nous pouvons apprendre de cette recherche perpétuelle d’harmonie en mouvement et en inter-relation qui semble à la base du principe du vivant. En écoutant nos cellules et nos particules élémentaires, nous entendons le chant de l’univers provenant du cosmos, car dans le champ de la conscience, tout se fond et s’unifie dans la lumière. 

2021, le saut quantique ?

 La physique (ou la mécanique quantique*) quand je l’attrape avec mon mental je grille mes synapses !

Si j’accueille sa vibration, je ressens foi et reliance en l’univers… Au fait c’est quoi la différence ?

Mouvement Organique vous souhaite une année 2021 chargée de la force lumineuse que nous a apporté 2020 !

  Le passage dans la nouvelle année s’est effectué pour moi le 21 décembre 2020, au moment du solstice et au moment de l’alignement entre Saturne et Jupiter. Je ne suis pas spécialiste en astrologie, mais je me fie à mon ressenti et celui-ci m’a indiqué que nous avons passé une porte. C’est un premier passage vers une ère nouvelle : l’ère du verseau, enfin ?

  Je suis pleine d’espoir pour cette nouvelle année et pour le futur, car l’humanité reste en mouvement et semble prête à surfer sur la vague cosmique qui déboule sur notre Planète. Je suis pleine de gratitude envers tou·te·s ces nouvelles et nouveaux surfeurs et surfeuses qui relèvent le défi de la décroissance économique au profit de la conscience vibratoire, des liens humanistes et de l’ancrage à la terre.

    Je suis pleine de gratitude, envers les forces du cosmos qui nous guident en ces temps de transitions. Je suis pleine de gratitude envers notre Terre mère qui nous concède l’espoir de nous garder encore en son sein, à défaut d’une extinction d’espèce, à condition que nous maintenions le cap vers le retour à la nature. À condition aussi que nous continuions et soyons de plus en plus nombreux à nous éveiller à notre conscience. À condition encore que nous sentions le pouls de notre sang et les rythmes cosmiques battre ensemble. À condition que nous sentions que, comme notre corps conscient est la somme des corps conscients de nos cellules et de nos bactéries, la conscience de la planète peut être la somme des corps conscients de tous les êtres vivants qui l’habitent. À condition que les scientifiques soient de plus en plus nombreux à relier leurs recherches et leurs découvertes à la conscience et la spiritualité. À condition que tous nos actes tendent à être motivés par l’amour universel.

  Je suis pleine de gratitude et je remercie celles et ceux qui m’ont transmis directement ou indirectement leur sagesse : mes guides spirituels, mes enseignants de Body-Mind-Centering, de Roy Harts, de Life Art Process, toutes les personnes rencontrées en 2020 qui forment aujourd’hui un cercle de reliance spirituelle, tous mes élèves de Korpographie et de Mouvement Organique qui m’enseignent tout autant que je tente de leur transmettre mes aspirations organiques…

  Nous vivons une transition vers j’oserais dire un nouveau paradigme. Tout changement engendre des bouleversements qui peuvent être vécus dans la douleur comme dans la joie. Nous pouvons traverser un orage en ressentant de la colère ou du désagrément à être mouillés tout comme nous pouvons marcher longtemps sous la pluie en vivant l’expérience pleinement et en accueillant les sensations, ce qui nous amène inéluctablement une forme de plaisir ou du moins de la sérénité.

   À nous de choisir comment nous souhaitons traverser cette période de transition.

   Nous sommes nombreux à avoir senti cette accélération de conscience et la présence plus active et plus palpable de l’amour dans notre quotidien en 2020. Gardons le cap, ce n’est sans doute qu’un début…

  Écoutons les messages de notre nouveau futur : ceux qui arrivent directement à notre corps, à notre cœur et qui nous guident à travers nos intuitions. Écartons les messages produits par le mental et l’égo qui visent à nous maintenir dans la peur et à nous accrocher à notre ancien futur (expression utilisée par Philippe Guillement*) et qui nous viennent au quotidien des médias, des politiques et de tous ceux qui ont des intérêts égotiques dans cet ancien futur !

   Mon intention pour 2021 est de continuer à faire confiance. Je souhaite que la formation Korpographie continue d’être enrichie par tous ces extraordinaires participants présents et à venir. Je souhaite que nos créations émergent et aboutissent de façon organique. Je souhaite que les stages et formations se déroulent de plus en plus dans la nature et en résonnance avec elle.

  Je vous souhaite à tous d’être guidés par la lumière de vos intuitions et de garder le sourire même derrière un masque.

Morgan Davalan

*vidéo Youtube, « Rêver un nouveau futur pour le monde d’après ».

 Mouvement Organique 2021 !

Korpographie, de la cellule à l’Univers

formation somatique intégrant le champs de la conscience

Le squelette, du 1er au 4 février 

les schèmes de mouvement fondamentaux, du 13 au 18 février

Les fluides, du 1er au 5 mars

Les muscles et les fascias, du 1à au 18 avril

Le système nerveux, du 3 au 10 juillet

Suite du calendrier

Stage Voix Roy Hart avec Ulrik Barfod

du 22 au 26 février (COMPLET)

Stages intensifs

« le Joueur Organique » (BMC/Clown)

du 16 au 25 mai et du 13 au 22 aout

Danser pour la Terre et la biodiversité le 14 mars

bénéfices dédiés à la préservation de la biodiversté

SONY DSC

Journée de danse autour des schèmes de Mouvement de l’évolution animale pour Danseurs, pratiquants de BMC® et autres bougeurs tout terrain.

 

SONY DSCNous partageons avec tous les animaux des schèmes de développement moteurs. Aujourd’hui bipèdes nous avons au cours de notre évolution rencontré le corps mou de l’étoile de mer, les lignes latérales des poissons, l’ancrage de la grenouille, l’homolatéralité du lézard, le quatre pattes de nos proches cousins tétrapodes terrestre…

Durant notre développement embryonnaire jusqu’à la marche nous retraversons ces étapes du mouvement. Je pressens que nos cellules conservent la mémoire des schémas corporels des milliers d’espèces  qui peuplent notre planète depuis notre plus ancien ancêtre animal, au coeur de leur ADN. C’est pourquoi à travers mes recherches sur l’évolution, je travaille avec des danseurs, des acteurs et pratiquants de BMC® à faire remonter cette mémoire dans le corps afin de réveiller par le mouvement et la danse les traces de notre animalité à différents stade de l’évolution.

Dans la danse, l’ancrage de ces schèmes permet d’équilibrer notre rapport entre la terre et le ciel, et d’utiliser tout notre potentiel de mouvement. Cette journée, nourrie par le BMC® propose un voyage collectif pour danser notre évolution depuis la qualité fluide des éponges jusqu’à l’envol de l’aigle.

Tarifs  : 70€ / 60€(minima sociaux). (50% des bénéfices seront reversés à des organismes luttant pour la préservation de la bio-diversité) /Inscriptions

(50% de réduction pour les élèves de Mouvement Organique 2020)

Danse et Périnée, 7 mars 2020

Ce stage co-animé par Nathalie Bourgin (Périnée et Mouvement®) et Morgan Davalan danse et BMC®, propose un éveil, une (re)connaissance anatomique et sensorielle du bassin et du périnée pour s’élancer dans la danse !
SONY DSC
Durant ce stage nous irons visiter en détail l’anatomie de notre bassin, des os aux muscles profonds du périnée, puis nous inviterons la danse à venir ancrer ces nouvelles sensations pour qu’elles s’expriment dans l’espace et le mouvement.
Contenu:
Anatomie et éveil sensoriel des os du bassin, des muscles superficiels et profonds du périnée, des organes du petit bassin.
Mise en mouvement et en danse de l’énergie créatrice émanant du périnée.
Ce stage est ouvert à tous(te)s, personnes intéressées ou/et engagées dans une pratique corporelle.
50 euros / 45€ minima sociaux
Mouvances, 14H-18H

2020, danser pour la Terre plus que jamais

SONY DSC

Pour cette année 2020, je nous souhaite plus que jamais de sentir notre lien profond à notre mère terre afin que chacun de nos actes se dirige petit à petit en conscience vers le soin du vivant.

Ayant eu la chance de marcher pieds nus sur la terre rouge de l’Australie, de respirer les effluves des eucalyptus et de jouer à cache-cache avec les kangourous et les Koalas je me sens profondément touchée par la perte de ces forêts sauvages qui m’ont fait ressentir la puissance du vivant et ont su me remettre à mon humble place d’animal parmi les animaux.

Alors plus que jamais j’ai envie de danser pour la terre et en relation avec elle. Sentir vibrer mes cellules, danser avec les schèmes de mouvement que je partage avec tous le règne animal car, je suis un animal. Je suis une vertébrée et comme n’importe lequel de mes cousins singe, félins, cétacés, varans jusqu’aux lointaines étoiles de mer j’ai besoin de dialoguer constamment avec mon environnement pour m’adapter. En étant en lien avec la nature je participe à l’équilibre homéostatique, en me coupant d’elle, je participe au déséquilibre, à la maladie, à la fin de l’espèce.

 

SONY DSC

Les ateliers et les propositions de stages et de rencontres cette année continueront d’alimenter ce lien avec la nature et notre animalité et seront bientôt couplées d’actions concrètes pour aider la préservation de la biodiversité.

Morgan Davalan

 

 

Une belle aventure organique qui commence avec le squelette…

 

Le premier module de Korpographie s’est déroulé dans la chaleur et le confort de la maison de Jean. Nous avons plongé dans nos os. ce fut dense et intense mais l’engagement et l’harmonie du groupe ont porté le voyage vers une incorporation riche, profonde et plein de créativité.

Merci à tous les korpographistes et vivement le prochain temps d’incorporation avec nos organes !

20191117_11234920191117_112414