De la Cellule à l’Univers

korpographie, une experience quantique…

Lorsque j’imaginai l’aventure Korpographie il y a deux ans, je lui donnai ce sous-titre « de la cellule à l’univers », car je sentais qu’au-delà de rencontrer nos corps par une approche somatique, sensible, anatomique et physiologique, la reliance à notre matière nous ouvrirait des portes bien plus vastes sur la connaissance du vivant.

Après un an d’exploration lors du premier cycle de Korpographie, les expériences somatiques réalisées ensemble au cours des 8 modules de transmission révèlent que nous pouvons concrètement recevoir l’information sur la matière de notre corps directement des particules qui la composent, au-delà même de la cellule. C’est là que Korpographie s’inscrit pleinement dans une expérience quantique.

En m’appuyant sur les outils du Body-Mind-Centering®, sur mes propres explorations en Mouvement Organique, sur ma foi spirituelle et mes recherches scientifiques en anatomie et physiologie, j’accompagne mes élèves vers la connexion à leur corps vivant. Ces somatisations, qui passent par la méditation, le mouvement et le toucher, permettent à notre conscience de communiquer avec la conscience de chaque cellule, voir de chaque molécule et autre particule élémentaire qui compose notre corps. Nos expériences nous révèlent que la matière est bien conscience. À l’issue de ces plongeons dans les profondeurs de leur matière, lorsque les étudiants décrivent leurs ressentis, ils parviennent à citer une liste plutôt exhaustive de réalités « scientifiques » sur le corps humain. Nous pouvons donc ainsi en nous reliant à un organe, sans aucune connaissance physiologique préalable, réussir à percevoir sa forme, sa place, sa consistance, sa fonction et sa vibration. 

Nos expériences nous révèlent que la matière est bien conscience.

De l’alchimie vers l’auto-guérison

La physique quantique nous révèle que la conscience est à la source de la matière et que cette matière n’a de réalité que celle que notre conscience lui attribue. Aussi, lorsque nous entrons en communication avec nos cellules et nos particules, celles-ci répondent également à nos intentions et réagissent en fonction. Si nous incorporons par exemple à la dimension aqueuse de notre corps, celui-ci va nous sembler devenir totalement liquide et nos mouvements vont se fluidifier, s’alléger, s’harmoniser et nous ressentirons une sensation physique et psychique de bien-être total. Par la conscience nous transformons concrètement notre matière corporelle. Nous pouvons ainsi sentir et agir avec la vitalité de nos organes, la flexibilité et la fluidité de nos fascias, l’ancrage et la clarté de nos os, la vibration énergétique de nos glandes…

L’alchimie s’opère par un lâcher-prise et une confiance en soi et dans le groupe. C’est la somme de nos intentions et consciences qui renforce la qualité de l’expérience. Chaque participant apporte sa pierre à l’édifice pour que la connaissance et la transformation qui s’opère à l’issue de chaque partage collectif soient le fruit d’une symbiose et d’un partage. Ce que nous recevons est la somme des expériences individuelles, et plus elles sont nombreuses et authentiques, plus nous en sommes nourris. C’est ce que résume cette citation d’Aristote, « le tout est supérieur à la somme des parties ».

En Korpographie il n’y a pas une vérité ni une réalité. Nous fondons notre savoir sur notre propre expérience, enrichie de l’expérience du groupe, et nous nous attachons à ce qui fait sens pour nous individuellement. En d’autres termes, si nous souhaitons que cette rencontre avec notre corps serve notre bien-être et notre développement personnel, nous devons nous connecter à la vibration du moment vécu par nos ressentis, sensations, émotions, visions, intuitions…

« le tout est supérieur à la somme des parties ».

C’est cette reliance à la vibration qui va éclairer chacun de nous sur son chemin sur ce qu’il a à transformer. Nous aurons alors des indications sur des changements à opérer sur le plan physique, émotionnel, matériel et énergétique, chaque élément étant considéré sur un plan holistique. Dans Korpographie c’est tout notre être qui est engagé (physique, mental, émotionnel, énergétique, social et culturel), mais c’est avant tout dans notre matière physique que nous nous rencontrons et que nous entrons en relation. En effet notre matière physique nous relie à notre corps. Habiter pleinement notre corps renforce notre ancrage et relation à la Terre et nous rend authentiques. Nous sommes incarnés, sur cette planète, et nous avons à vivre pleinement avec notre corps. Celui-ci œuvre chaque instant pour établir un écosystème en équilibre. Nous pouvons apprendre de cette recherche perpétuelle d’harmonie en mouvement et en inter-relation qui semble à la base du principe du vivant. En écoutant nos cellules et nos particules élémentaires, nous entendons le chant de l’univers provenant du cosmos, car dans le champ de la conscience, tout se fond et s’unifie dans la lumière. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s